Sélectionner une page

La technologie e-Mersiv choisie par Porsche parmi 53 start-up

BPI France et Business France en collaboration avec le groupe Porsche ont mis en place un concours offrant l’opportunité à 53 start-up Françaises de présenter des solutions innovantes en rapport avec l’activité du constructeur automobile. L’objectif de ce concours était dans un premier temps de pouvoir favoriser le contact, mais aussi, à long terme, de collaborer avec Porsche sur différents projets.

e-Mersiv a été sélectionné parmi ces 53 entreprises Françaises suite à la présentation de sa technologie de refroidissement par immersion au prestigieux constructeur Porsche. Lors de cette présentation, elle a démontré comment sa technologie unique de refroidissement des batteries lithium-ion pouvait répondre aux contraintes les plus importantes que rencontrent la mobilité électrique aujourd’hui : réduction de coût, de masse et du temps de recharge avec une sécurité exceptionnelle.

L’ambition de Porsche à travers ce programme est d’intégrer des solutions innovantes à leur entreprise en créant des partenariats avec des start-up comme e-Mersiv. Différentes de toutes celles disponibles sur le marché, les batteries d’e-Mersiv pour lesquelles les cellules sont immergées dans un liquide diélectrique ont séduit les experts de Porsche. Leurs atouts notamment le temps de recharge en 10 minutes pourraient donner un avantage concurrentiel important à Porsche sur le marché de la mobilité électrique.

Les constructeurs à la recherche d’un véhicule électrique qui se démarque

En raison de toutes les régulations gouvernementales concernant les émissions de CO2, nombreux sont les constructeurs qui cherchent à développer un véhicule électrique qui se démarquera de tous les autres et répondra aux besoins principaux du client. Toutes les projections montrent que les véhicules électriques connaitront une hausse significative d’ici 2025. En sélectionnant e-Mersiv, Porsche démontre une fois de plus que le refroidissement par immersion peut être la solution de rupture du véhicule électrique de demain.

Lire l’article dans l’Usine Digitale